Plus fréquente chez les plus petits que chez les adultes, la fièvre est toujours la preuve d’un problème de santé. Lorsqu’elle n’est pas très importante, il est conseillé de la vivre, étant donné qu’elle permet également à l’organisme d’assurer sa défense. Toutefois, quand la fièvre dure et est mal supportée, il faut la soigner, non pas toujours avec des médicaments, mais avec quelques astuces simples et efficaces.

Fièvre : ce qu’il faut savoir

thermometre-fievreLa fièvre consiste en une augmentation de la température corporelle, à la suite d’une agression (infection microbienne, bactérienne ou virale, inflammation, allergie, etc.). La température normale du corps est située entre 36, 5 ° C et 37, 5 ° C : la fièvre est dite légère à 38 °C, modérée entre 38 °C et 38, 5 °C, et forte au-delà de cet interval.

Outre cette fièvre, le sujet peut également ressentir des courbatures, une perte d’appétit, une fatigue générale, des frissons, des maux de tête, voire des spasmes ou des délires. Dans ces situations un peu alarmantes, il y a lieu d’agir pour faire disparaître la fièvre.

Cela dit, il ne suffit pas de toucher le front de la personne concernée pour apprécier son état fébrile. Pour s’en assurer, il est recommandé de se servir d’un thermomètre qui peut être frontal ou auriculaire afin de mesurer précisément le niveau de la température.

Adopter des attitudes pratiques

La fièvre déshydrate ; il faut donc boire suffisamment d’eau fraîche ou ingérer de la glace pilée. De même, il est bénéfique de prendre une douche tiède ou de poser des sachets de glace à des endroits stratégiques sur le corps (cou, aisselles, dos et zone pubienne). Surtout, il faut éviter de faire du sport ou de beaucoup bouger : il vaut mieux porter des habits amples et se reposer dans un lieu calme, aéré, ventilé ou climatisé. En outre, le sujet fiévreux ne doit pas manger gras ou épicé, car ces éléments accroissent le métabolisme, et par ricochet, la température interne.

Essayer des remèdes naturels

Plusieurs plantes aident à faire passer la fièvre. Ainsi, il suffit que l’adulte fébrile mette ses pieds sur des dés d’oignon posés au sol ou que des chaussettes contenant ces dés soient portées à l’enfant. Par ailleurs, dans 250 ml d’eau bouillie, il faut ajouter 25 g de sauge, 5 g de miel et 3 cuillérées de jus de citron pour obtenir un résultat probant. Sinon, en couvrant le front avec des morceaux de pomme de terre ayant mariné dans de l’eau froide, il est possible de faire baisser la fièvre.

http://reves-de-femmes.com/wp-content/uploads/2017/02/thermometre-fievre.jpghttp://reves-de-femmes.com/wp-content/uploads/2017/02/thermometre-fievre-150x150.jpgrevesdefemmesSanté & PsychoPlus fréquente chez les plus petits que chez les adultes, la fièvre est toujours la preuve d’un problème de santé. Lorsqu’elle n’est pas très importante, il est conseillé de la vivre, étant donné qu’elle permet également à l’organisme d’assurer sa défense. Toutefois, quand la fièvre dure et est mal...Le magazine féminin 2.0